Membres

 

Vous ne pouvez pas accéder à votre compte ?

Calendrier

 
16 déc 2017
 
 Déc    2017 
di lu ma me je ve sa
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
  Mes Favoris (0)

Jeremy Demay

Vox Pop Jeremy Demay !
1 vidéo(s) Pour nous soumettre des liens Youtube.
Fans
0   fans.     Jeremy Demay
Événements : Jeremy Demay
Date Heure Salle Lieux Km Favoris
17 octobre 2017 20:00 Olympia de Montréal QC, Montreal 265km
18 octobre 2017 20:00 Olympia de Montréal QC, Montreal 265km
19 octobre 2017 20:00 Olympia de Montréal QC, Montreal 265km
20 octobre 2017 20:00 Olympia de Montréal QC, Montreal 265km
21 octobre 2017 20:00 Olympia de Montréal QC, Montreal 265km
15 novembre 2017 20H00 Le Club Square DIX30 Montréal, Brossard, Québec 255km
16 novembre 2017 20H00 Le Club Square DIX30 Montréal, Brossard, Québec 255km
7 juin 2018 20:00 Centre des arts Juliette-Lassonde QC, Saint-Hyacinthe 198km
7 juin 2018 20:00 Centre des arts Juliette-Lassonde QC, Saint-Hyacinthe 198km
7 juin 2018 20:00 Centre des arts Juliette-Lassonde QC, Saint-Hyacinthe 198km
Nouvelles : Jeremy Demay Ajouter une nouvelle
Date Titre
Aucun communiqué n'est enregistré pour l'instant.
Paroles et Tablatures : Jeremy Demay


Aucune parole et tablature disponible pour l'instant.

Biographie

On est sept milliards d'êtres humain et on a tous un point en commun : la volonté d'être heureux...

Dans son premier one man show, Ça arrête pu d'bien aller! , Jérémy Demay partage sa quête du bonheur. Tout en faisant rire, il veut montrer à toutes et tous comment voir la vie sous un jour meilleur.

Véritable incarnation de la joie de vivre, son humour débridé vous touchera. Vous ne verrez pas un spectacle, vous le vivrez! Il deviendra si contagieux que vous aussi arriverez à toucher les autres à la sortie de sa performance.

Pis si vous vous inquiétez pour son accent, car oui Jérémy est Français, sachez qu’il est quand même très drôle... Il a même dit un jour : « un Français drôle, c'est comme un chinois roux, faut le voir pour le croire…»

Vos commentaires : Jeremy Demay